Porto-Pollo, dans la Corse des Origines
Porto-Pollo, dans la Corse des Origines
Porto-Pollo, dans la Corse des Origines
Porto-Pollo, dans la Corse des Origines
Porto-Pollo, dans la Corse des Origines
Porto-Pollo, dans la Corse des Origines
Porto-Pollo, dans la Corse des Origines
deco hôtel casa murina
logo hotel casa murina
1
Personnes
Adultes
-
1
+
Enfants
-
0
+
Valider
  • Meilleur Tarif Garanti
  • Paiement sécurisé
  • Pas de frais de réservation
  • Annulation gratuite
Deco Hotel Casa Murina

Porto-Pollo, dans la Corse des Origines

Porto-Pollo, dans la Corse des Origines

Roccapina

A une heure de route de l’hôtel de Charme Casa Murina, Roccapina et son célèbre lion conservent la marque du temps où la Corse devint une île.
Ce rocher spectaculaire, taillé par l’érosion du sel, ainsi que de nombreux autres blocs cyclopéens que l’on peut admirer sur les 73 kms de  côte qui s’étendent de Capu di Muro à Roccapina, proviennent de la poussée alpine qui emporta le corps granitique du primitif continent corso-sarde, il y a 300 millions d’années.
Un centre d’interprétation sur le monde mystérieux de ces rochers prend place dans l’ancienne maison cantonnière de Roccapina, qui propose des expositions, des spectacles et des sentiers de découverte audio-guidés.
Surmontée par le lion et sa tour génoise, la baie de Roccapina avec ses eaux cristallines offre un spectacle saisissant au même titre que les innombrables autres plages de sable fin ou accidentées que l’on peut pratiquer sur le territoire du grand Valinco.

Propriano

A 20 minutes de Porto-Pollo et de la Casa Murina, Propriano est surtout connu pour son port de commerce et son animation commerciale. Il cache ainsi son lointain passé. Du Vème au VII siècle, l’existence du village fut troublé par les vagues d’invasions des vandales et des sarrasins. La découverte des vestiges de deux églises constitue l’un des témoignages les plus précoces de la christianisation de la Corse.
Propriano doit son développement au 19ème siècle à la construction de la route reliant Ajaccio à Bonifacio et à son port de commerce. La Ville moderne dite « Perle du Valinco » s’est alors constituée à fleur d’eau face à l’incomparable golfe du Valinco, d’où elle soustrait  ses principales richesses : Propriano s’est en effet bâti une solide réputation de port de pêche, où l’on peut trouver chaque jour un marché local de poissons. Aussi, la plupart des restaurants établis sur le cours principal sont spécialisés dans la cuisine de la pêche locale. Enfin, chaque mois de juin, il était de tradition de célébrer la Saint Erasme, le saint patron des pêcheurs.

Sartene

A 45 minutes de Porto-Pollo et de l’hôtel de Charme Casa Murina, Sartène est incontournable pour accéder à la connaissance de la Corse des Origines. Son littoral conserve la marque du temps où la Corse devint une île. Ses « taffoni » spectaculaires frappent l’imaginaire. Les premiers hommes qui se sont installés sur ce vaste territoire (Sartène est la deuxième commune de France par la superficie), voulurent peut-être reproduire ces images pétrifiées. Le long des vallées, ils diffusèrent le gisement le plus fabuleux de la préhistoire. Au moyen-âge, ce berceau de la civilisation devint la capitale de la terre des seigneurs. Au 16ème siècle, la construction de Sartène est le symbole de la naissance d’une cité corse. Au 19ème siècle, la réputation de Sartène n’est plus un secret pour personne : Prosper Merimée, l’auteur de Colomba est aussi celui d’une célèbre citation : « Sartène, la plus corse des villes corses ».

Serra-Di-Ferro

L’hôtel de Charme Casa Murina est situé sur la commune de Serra-di-Ferro dans le village balnéaire de Porto-Pollo.
Certains diraient que « C’est la mer à la campagne ». Cela comme le suggère la signification littérale du nom SERRA-DI-FERRO : « cime propice à la culture du froment » qui lui-même en dit long sur la fertilité des terres et sur les reliefs contrastés de plaines et de collines de cette commune… Ces cimes qui telles des promontoires offrent la vision étourdissante du vert et du bleu apportée par la végétation particulièrement luxuriante et les deux rives maritime et fluviale qui bordent les contours de ce territoire. Les populations durent pourtant attendre le 19ème siècle pour gagner définitivement ce qu’elles durent longtemps considérer, en raison des périls barbaresque et  de la Malaria, comme la « Piagghia » (plage au sens plaine) de leurs communautés d’origine situées en montagne dans la haute vallée du Taravo. Et c’est alors à cette image qu’elles bâtirent cette commune en un maillage de petits villages ou hameaux : Pietra Rossa et Favaledda furent dévolus aux habitants de Palneca et de Ciamanaccia ; Tassinca à ceux de Tasso, Porto-Pollo et Serra-di-Ferro à ceux de Zicavo… Par cette occupation de l’espace et les mentalités locales, un lien quasi ombilical entre montagne et littoral perdure encore aujourd’hui.

Les Sites Préhistoriques de Filitosa, Cauria et de Palaggio

Le Grand Valinco Il est le berceau de la civilisation corse et l’un des gisements les plus fabuleux en mégalithes de la Méditerranée occidentale, avec en l’occurrence les sites préhistoriques de Filitosa, de Cauria et de Palaggio situés dans un rayon de 6 kilomètres à 50 kilomètres par rapport à notre hôtel de Charme basé à Porto-Pollo.
Tout près, Filitosa sur la commune de Sollacaro est le site archéologique temple de la Corse avec 200.000 visiteurs par an. Sur la commune de Sartène, En direction de Tizzano, Palaggio est le plus grand alignement de menhirs de la Méditerranée occidentale tandis que Cauria est le site le plus représentatif des manifestations du mégalithisme de la Corse.
Plusieurs autres sites mégalithiques sont à dénombrer comme le Castello di Contorba à Olmeto, le dolmen de Settiva à Petreto-Bicchisano, le monument préhistorique de Focce à Argiusta-Moriccio.
La totalité du matériel préhistorique mis à jour dans l’île se trouve au Musée du mégalithisme Corse de Sartène: Ses collections illustrent la vie quotidienne des civilisations insulaires du VIIIème millénaire avant Jésus Christ jusqu’au début de l’ère chrétienne, dans une mise en scène qui « assume des images fortes a priori contradictoires : celle du coffre-fort (ou cadre de l’ancienne prison qui autrefois abritait le musée) renfermant les richesses du passé », prolongé aujourd’hui par de nouveaux espaces baignant dans une lumière naturelle intense.

Les Tours Génoises et la Cité Fortifiée de Sartene

La cité fortifiée de Sartène et les tours génoises portent en elles les événements symboles de la course musulmane à travers l’île qui se sont échelonnés entre le 12ème et le 17ème siècle.
La cité fortifiée de Sartène est construite en 1550-1552 et attaquée par les turcs en 1583. Elle était l’exemple rare sinon unique en Corse d’un castrum de l’intérieur destiné à regrouper les populations alentours alors que les cités fortifiées du 15ème et 16ème siècles étaient toujours érigées sur le littoral et regroupaient des populations d’origine ligure ou génoise.
Face à Porto-Pollo, la tour de Campomoro fut construite deux ans après le sac de Sartène. Elle était une des rares places défendables de l’île. Son enceinte abrite aujourd’hui une exposition permanente qui évoque sa construction et l’ensemble des détails de son architecture, mais également cette époque troublée par les différentes attaques barbaresques dont le célèbre sac de Sartène…
Située à Serra-di-Ferro, au-dessus de la baie de Cupabia,  La Tour de Capanella peut également être visitée depuis sa récente restauration par la commune. Bâtie en proue, elle est dite des « Trè Pievi », parce que sa construction et sa garde ont été financées par les populations autochtones de trois pièves : Ornanu, Talavu et Istria.
Déco Hôtel Casa Murina